Crédit hypothécaire

Pour financer les projets les plus conséquents comme l’achat d’un logement, le prêt hypothécaire constitue la principale option pour obtenir le financement nécessaire. Bien que ce type de financement soit courant, il reste encore un mystère pour bon nombre d’entre nous. A travers ce guide succinct, découvrez ce qu’est réellement le crédit hypothécaire, son régime, les différents types de prêt hypothécaire ainsi que nos conseils pour trouver les meilleures offres.

Définition et régime général du crédit hypothécaire

Un prêt hypothécaire est un prêt garanti par une hypothèque. En parallèle avec votre contrat de prêt, vous constituez une garantie sur un bien immobilier. Il peut s’agir d’un terrain mais dans la plupart du temps il s’agit d’un immeuble bâti : maison, appartement. En cas de non remboursement du prêt, la banque va saisir le bien en vue de sa revente. La banque se fera désintéresser sur le prix du bien.

La destination d’un prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire peut servir à financer tout genre de projet. Néanmoins, sa destination principale reste le financement d’un projet immobilier, acquisition de logement principal ou secondaire. Pour un logement principal, le bien objet du projet servira lui-même de garantie hypothécaire. Pour une résidence secondaire, l’hypothèque peut être établie sur un bien différent, à condition que ce dernier soit la propriété de l’emprunteur.

Les différents types de crédit hypothécaire

Les types de crédit hypothécaire se caractérisent généralement par leur mode de remboursement. Un crédit hypothécaire peut être amortissable ou in-fine. Un prêt hypothécaire amortissable prévoit le remboursement constant du prêt sur toute la durée du contrat de prêt. L’emprunteur supportera des mensualités composées d’une partie du capital et d’une partie des intérêts.

Un crédit in-fine réserve le remboursement du prêt en une seule fois, au terme du contrat. L’emprunteur ne paie donc aucune mensualité et doit rembourser le prêt seulement lorsque le contrat arrive à son terme. Toutefois, ce type de prêt in-fine est une formule qui se réserve davantage aux investisseurs immobiliers qu’aux particuliers désireux d’acquérir un logement.

Les formules de taux hypothécaires

Le taux d’un prêt hypothécaire peut être fixe, variable ou semi-variable. Le taux fixe est déterminé lors de la conclusion du contrat de prêt et ne change plus tout au long du contrat. Grâce à cette fixité, vous pouvez déterminer dès le départ le coût global de cotre crédit.

Un taux variable est un taux modifiable. Sa modification dépend généralement d’indices de référence comme le taux du marché, le taux Euribor, etc. L’organisme de crédit a la possibilité d’augmenter votre taux lorsque le taux du marché est en hausse. A l’inverse, vous bénéficiez d’une baisse du taux du marché. Le prêteur doit toutefois vous informer de la hausse en respectant un délai raisonnable.

Le taux semi-variable est une formule intermédiaire. Le contrat va prévoir des échéances auxquelles les taux pourront être révisés. Un prêt hypothécaire 10-5-5 prévoit notamment un taux fixe pendant les dix premières années et une révision tous les cinq ans. Généralement, cette révision porte toujours sur une hausse.

Les garanties supplémentaires

Outre la constitution d’une hypothèque, les établissements de crédit exigent également la souscription d’assurances. Il s’agit notamment de l’assurance incendie et dégâts des eaux ainsi que l’assurance solde restant dû. La première assurance est destinée à prévenir la détérioration du bien. La seconde est une assurance emprunteur destinée à garantir le remboursement du prêt malgré la défaillance de l’emprunteur. A côté de ces deux assurances obligatoires, le prêteur peut également exiger d’autres assurances facultatives dont l’assurance perte d’emploi ou l’assurance invalidité.

Les conditions liées à la souscription d’un prêt hypothécaire

L’existence d’un bien immobilier n’est pas la seule condition posée par les prêteurs. L’emprunteur devra également justifier d’une capacité d’emprunt suffisant et d’une capacité de remboursement optimal. Le profil de l’emprunteur est évalué sur la base de ses revenus mais également sur la base de son taux d’endettement. En règle générale, ce taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 33%, soit au tiers du revenu de l’emprunteur. Néanmoins, ce taux pourra être revu en fonction de l’importance du revenu ainsi que des charges supportées par l’emprunteur.

Astuces pour trouver les offres aux meilleures conditions

Vous avez plusieurs options pour trouver une offre de prêt hypothécaire. Vous pouvez, comme à l’ancienne, pousser la porte de chaque établissement bancaire pour découvrir leurs offres. Mais aujourd’hui, il vous est possible d’obtenir toutes les informations sur le web. Retrouvez plus facilement des milliers d’offres de crédit immobilier en ligne et triez les en recourant à un comparateur de crédit. Vous pouvez également réaliser une simulation en ligne pour déterminer le coût global de votre crédit en se basant sur le taux effectif annuel global qui comprend le taux de base mais également tous les frais générés par le contrat de prêt. Gain de temps, vous pourrez aussi faire une économie substantielle.