Situation financière instable : quelles chances d’obtenir un prêt hypothécaire ?

crédit hypothéciare pour situation financière instabe

Disposer d’un emploi stable est l’un des éléments pris en compte par les organismes prêteurs pour évaluer la capacité de remboursement d’un emprunteur. C’est pourquoi ceux qui n’ont pas une stabilité financière ont moins de chance d’obtenir un crédit hypothécaire. Quid de la véracité de cette situation ?

Un revenu suffisant pour assurer le remboursement

Dès l’instant où vous projetez d’emprunter, vous devez déjà avoir en tête un moyen vous permettant de payer vos mensualités.

1.           L’avantage de disposer d’un emploi stable

La priorité des banques est que vous soyez capable de rembourser votre crédit hypothécaire selon les termes convenus dans le contrat. Percevoir de revenus mensuels signifie que vous disposez des ressources financières pour régler votre emprunt.

Par conséquent, la stabilité professionnelle constitue une sorte de garantie pour les établissements prêteurs et un réel avantage pour l’emprunteur. Effectivement, lorsque sa solvabilité est prouvée, ses chances d’obtenir un prêt immobilier sont plus grandes.

2.           La stabilité professionnelle ne constitue pas une réelle garantie

Diverses situations peuvent se produire pendant la durée du contrat de crédit immobilier. Un licenciement peut survenir au cours du contrat. Il est possible également que l’entreprise tombe en faillite. Un arrêt définitif du travail peut aussi intervenir en cas de maladie grave.

En regardant sous cet angle, disposer d’un emploi stable ne constitue pas forcément une garantie absolue. Notons qu’en moyenne un prêt hypothécaire peut durer jusqu’à 20 ans. L’important est donc que l’emprunteur dispose d’un revenu suffisant pour garantir le remboursement de son prêt immobilier.

Obtention d’un prêt hypothécaire face à l’évolution de l’emploi

Aujourd’hui, de nouvelles formes de profession voient le jour. En conséquence, d’autres éléments sont pris en compte par les banquiers pour accorder un crédit hypothécaire.

1.           La popularité du statut d’indépendant

De nos jours, le statut d’indépendant est très prisé. Le nombre de travailleurs indépendants ne cesse d’augmenter. À la différence d’un salarié, leurs revenus fluctuent d’un mois à l’autre. Certains optent pour le travail intérimaire. Ce type d’emploi permet actuellement de bénéficier de revenus élevés.

L’important dans une demande de prêt immobilier est que vous puissiez offrir une assurance au banquier. Ainsi, vous devez lui démontrer que vous disposez d’un travail vous permettant de percevoir un revenu suffisant et régulier. Sans emploi stable, la marge de sécurité appliquée par le banquier est plus élevée. 

2.           La réputation peut faire pencher la balance

Dans l’univers du crédit, la réputation est un élément décisif pour l’acceptation ou le refus d’une demande d’un emprunt immobilier. Ainsi, si vous êtes instable financièrement, vous devez prouver à l’organisme prêteur que vous êtes une personne fiable.

Pour maximiser vos chances d’obtenir un prêt, adressez-vous à votre établissement de crédit habituel. Il connaît votre historique et pourra facilement juger de votre fiabilité. Pensez à présenter une garantie ou une caution pouvant garantir les remboursements pour renforcer votre dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *