Pourquoi faut-il profiter du prêt à taux zéro avant sa disparition ?

profiter du prêt à taux zéro

Dans le monde de l’immobilier, le prêt à taux zéro a toujours eu l’air d’un OVNI. Il Faut dire que ce prêt sans intérêt à rembourser disparaitra des catalogues dès le début de l’année prochaine. En effet, le PTZ sera remplacé par les acquisitions de logements dans le neuf en zone B2 et C. Ce qui n’est pas sans risque comme vous allez le voir dans l’article qui va suivre.

C’est quoi le Prêt à Taux Zéro ?

Créé en 1995, le PTZ est un prêt immobilier qui ne comporte pas d’intérêt à rembourser. Pour en avoir accès, sur les deux dernières années écoulées vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence.

Si vous êtes installé dans une zone géographique A, A bis ou B1 (tendues), un prêt à taux zéro peut couvrir jusqu’à 40% de l’acquisition ou bien du cout des travaux de construction. Si vous êtes parti plus tôt vers des zones rurales de type B2 et C (appelées zone détendue), ce plafonnement descend à 20%. Ainsi le PTZ peut vous aider à acheter un bâtiment ancien pour un montant égal à 40% de la valeur totale du bien.

Quelles perspectives donc pour 2020 ?

Pour l’année à venir et selon la loi de finances qui est en cours d’élaboration en ce moment, le prêt à taux zéro permettra l’achat d’un logement ou une construction exclusivement dans les zones A, A bis et B1. C’est donc un recentrage qui s’opère petit à petit. Pour 93% des communes françaises situées pour la plupart dans les zones B2 et C, le PTZ ne sera plus disponible.

C’est une mesure qui inquiète les professionnels du bâtiment. En effet selon eux, le PTZ est le seul moyen à disposition des ménages modestes pour acquérir un bien immobilier. C’est aussi un type de prêt qui permet de différer le début de remboursement (de 5ans à 15 ans). Une mesure qui tient son importance pour les ménages aux revenus modestes.

En effet, tenant compte de leurs revenus et leurs capacités de remboursement, ces ménages vont chercher les terrains les moins chers afin de pouvoir construire. C’est ainsi normal de s’éloigner des zones urbaines où les prix sont trop élevés. Mais cela créerait une nouvelle circonstance d’artificialisation des sols c’est-à-dire une consommation d’espace habitable qui impacte directement les espaces naturels et les régions agricoles.

Quelles solutions ?

Pour la loi de finances 2020, des amendements seront au programme pour faciliter la transition. Certains d’entre eux demandent ainsi la continuation du prêt à Taux zéro dans le neuf pour les zones B2 et C au moins pour l’année à venir.

Et vu que la loi de finances 2020 est en cours d’examen devant le parlement, le prêt à taux zéro semble déjà enterré. Il existe même un rapport qui conseille la suppression totale du prêt à taux zéro à l’orée de 2021. La raison avancée pour cela ? Le manque de résultat de la formule sur la construction des logements ainsi qu’une efficacité limitée par des taux d’intérêt trop bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *